illustration de l'article à propos des bases de la photographie de portrait en studio

Les bases de la photo de portrait en studio

Savoir réaliser des portraits en studio est un objectif que tout photographe doit apprendre en faire. Ceci vous permettra de réaliser de beaux souvenirs pour les membres de votre famille et vos amis et voir même réaliser de belles expositions pour le public. Ici, je partage avec vous les bases minimales à connaître pour commencer cette pratique ainsi qu’un outil très pratique pour vous entraîner suffisamment pour monter en compétences rapidement sans trop solliciter vos amis modèles.

Les bases de la lumière

De la même manière que pour le réglage de l’exposition d’une photographie sur votre appareil photo, il existe aussi 3 paramètres pour régler une source lumineuse :

  • la distance, 
  • la direction, 
  • la taille relative.

La distance séparant la source du sujet

Ce paramètre permet de régler la douceur du dégradé de lumière. Plus la distance est grande, et plus le dégradé est lent. De même, plus la distance est petite, et plus le dégradé est rapide. Autrement dit, ce paramètre permet de définir le niveau de contraste de la scène.

Evolution de la puissance de la lumière en fonction la distance
Evolution de la puissance de la lumière en fonction la distance

La direction de la source par rapport au sujet

À la différence d’un peintre qui va dessiner sur un fond blanc, le photographe dessine sur un fond noir. La direction permet de définir le tracé du contour du sujet.

Effet de la direction de la source de lumière
Effet de la direction de la source de lumière

La taille relative de la source de lumière

La taille relative de la source de lumière permet de régler l’étendue de la pénombre. Plus la taille relative est grande, et plus la pénombre est large. De même, plus la taille relative est petite, et plus la pénombre est étroite.

C’est la taille de la pénombre qui définit la douceur de la lumière : 

  • Une large pénombre engendre une lumière douce, 
  • Une étroite pénombre engendre une lumière dure.

Mise en pratique

Avant de commencer 

Avant de commencer, il est important de prendre une photographie noire sans flash. Cette opération a pour but de nous assurer que la lumière ambiante ne perturbera pas le résultat final. De plus, cela permet de rappeler au photographe qu’il dessine avec la lumière sur un fond noir.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Lumière : Les 7 paramètres d'une source lumineuse

Positionner les ombres

On commence toujours par positionner la direction des ombres. Pour se faire, on utilise une source lumineuse de la plus petite taille possible. Ainsi, les ombres sont dures et nettes, de manière à clairement les distinguer sur le sujet.

C’est à cette étape que le photographe définit le type d’éclairage global de son sujet. Dans le cadre d’un portrait, il choisira donc l’un des types d’éclairage suivant :

Butterfly

Eclairage de type butterfly
Eclairage de type butterfly

Open Loop

Eclairage de type Open Loop

Rambrandt

Eclairage de type Rembrandt
Eclairage de type Rembrandt

Split

Eclairage de type Split

C’est en fonction de ce type d’éclairage que le photographe renforcera l’expression du sujet.

Régler la taille de la pénombre 

Une fois les ombres correctement positionnées, vous pouvez alors modifier la taille relative de la source de lumière afin d’augmenter la taille de la pénombre sur votre sujet. Pour se faire, utilisez un modeleur de lumière monté sur la source lumineuse telle qu’une boîte à lumière.

Une astuce consiste à utiliser un simple diffuseur placé entre la source lumineuse et le sujet. En réglant la distance séparant le diffuseur de la source de lumière, vous diffusez de manière progressive la taille de la source. C’est comme si vous aviez une boîte à lumière de taille réglable.

Illustration de la modification de la source lumineuse par l'emploi d'un diffuseur
Illustration de la modification de la source lumineuse par l’emploi d’un diffuseur

Régler le contraste 

Plus vous éloigner la source de lumière de votre sujet et plus le contraste de cette source de lumière est faible.

Il est à noter que pour ne pas modifier en même temps la taille de la pénombre qui dépend de la taille relative de la source, il est donc nécessaire d’adapter la taille réelle du modificateur de lumière.

Une autre technique consiste à ajouter un éclairage supplémentaire, de face, de manière à juste éclairer les ombres sans en créer de nouvelles. Pour se faire, cette seconde source devra respecter les trois réglages suivants :

  • distance :  La plus éloignée possible pour limiter le contraste,
  • direction :  le plus de face possible pour éviter la création de nouvelles ombres,
  • taille relative : suffisamment grande pour que la taille de la pénombre soit supérieure à la taille du sujet
Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   La balance des blancs

En réglant la puissance lumineuse de cette source supplémentaire, la densité des ombres sera plus ou moins forte.

Débouchage des ombres
Débouchage des ombres

Ressource

Les visuels de cet article ont été réalisés à l’aide du logiciel Set.a.light 3D Studio de la société ELIXXIER.

Ce logiciel a pour objectif de mettre à disposition un studio photo virtuel en 3D, vous permettant d’apprendre et de préparer vos futurs shooting avec votre modèle afin de gagner du temps lors de la séance réelle.

Il est excellent pour confortablement construire vos setup de prise de vue et ainsi plus facilement tester vos idées créatives dans ce domaine.

Partagez avec moi en commentaire votre avis et réflexion à propos de ce sujet.

Je vous invite à vous abonner au blog et ainsi être directement averti à chaque nouvelle publication et recevez en échange gratuitement mon livre “Sur le chemin de votre INSPIRATION”.
Enfin, merci d’avance à tous ceux qui m’accorderont quelques minutes de leur temps pour compléter mon sondage qui me permettra de mieux connaître vos besoins et ainsi vous offrir un contenu plus adapté.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 5
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

4 réactions au sujet de « Les bases de la photo de portrait en studio »

  1. Bonjour,
    Article très intéressant. Le début, un peu théorique, n’est pas évident à appréhender mais la suite et les exemples sont faciles à comprendre.
    J’ai découvert le logiciel de simulation d’éclairage de studio. En allant sur le site, j’ai vu qu’il existait 2 version. La version de base est-elle suffisante ou faut-il la plus élaborée?

    Merci d’avance de votre réponse.
    Cordialement
    JMDLR

    1. Bonjour JMDLR,

      Tout d’abord merci de votre message positif à propos de cet article. Je suis heureux de voir qu’il vous a apporté des informations intéressantes.

      Concernant Set.a.light 3D, effectivement, il existe en 2 versions : BASIC ou STUDIO.
      Personnellement, j’ai opté pour la version STUDIO qui ne subit aucune limitation. En allant sur le site d’ELIXXIER, vous trouverez les limitations de la version BASIC.

      De mon point de vue, il y a trois fonctionnalités qui font la différence :
      – La résolution du rendu des images à 1920px au lieu de seulement 1200px,
      – La fonctionnalité du GOBO qui permet de donner une meilleure ambiance au fond des setups par exemple,
      – mais surtout la possibilité d’utiliser des images PNG (gérant la transparence) avec les “pictures walls”. Cette fonction permet de créer de multiples possibilités créatives. Par exemple, cela permet de créer une fenêtre dans un mur rapidement, d’ajouter des objets plan dans la scène…

      J’ai personnellement commencé avec la version 0.90 (en janvier 2018) puis la version 2.0 (en septembre 2018) et maintenant la version 2.5.1 (en janvier 2020). L’éditeur est plutôt actif dans l’évolution du logiciel et le fait de choisir la version STUDIO est une garantie de profiter de toutes les futures évolutions. Récemment, ils m’ont confirmé qu’il travaillaient actuellement sur la prise en charge des diffuseurs. A mon avis, ce sera une évolution qui sera réservée à la version STUDIO.

      Après, rien ne vous empêche de commencer avec la BASIC pour ensuite évoluer vers la STUDIO dans un second temps. A vous de voir.

      Enfin, avec la toute dernière version 2.5.1, ils ont ajouté le module COMMUNITY qui permet de partager les setups entre utilisateurs. C’est une belle source d’inspiration et de trucs et astuces pour utiliser au mieux le logiciel et par conséquent apprendre de nouvelles configuration de setup à appliquer en réel.

      J’espère avoir répondu à votre question.
      Vincent

      1. Bonjour
        Et merci pour cette réponse très complète et précise.
        Je suis avec attention vos tutos qui sont très pertinents et intéressants.

        1. Merci beaucoup pour votre retour positif à propos de mon blog.

          N’hésitez à me poser vos questions dès que vous en avez, je me ferai un plaisir d’y repondre.
          Vincent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.