illustration de l'article Ă  propos de la photographie de reportage.

Le matĂ©riels photo qu’il vous faut prendre en itinĂ©rance

Dans la continuité de l’article de la semaine dernière, j’aborde, comme convenu, le sujet du matériel nécessaire pour pratiquer la photographie en itinérance.

Les contraintes

Quand on pratique l’itinérance, il est important de voyager léger ! Donc, dans de telles conditions, il est important de se poser la question suivante pour chaque matériel :

 â€śEst-ce cet Ă©lĂ©ment est absolument nĂ©cessaire pour le type de photo que j’envisage de faire ?”

Il est clair que la réponse à cette question est directement dépendante de votre mode de locomotion.

Forcément, si vous partez en randonnée pédestre, et que vous serez obligé de porter constamment l’ensemble de votre matériel, le critère poids sera largement le plus important.

A l’inverse, si vous voyagez en camping-car, avec suffisamment d’espace de stockage, vous aurez la possibilité d’emporter plus de matériel, vous donnant ainsi beaucoup plus de latitude pour varier les types de prises de vues.

Le matériel

Venons-en au vif de sujet : le matériel nécessaire. De mon point de vue, il y a deux catégories dans le matériel :

  • Le matĂ©riel de prise de vue Ă  proprement parler, et
  • Le matĂ©riel technique

Le matériel de prise de vue

Comme rapidement évoqué ci-dessus, ce matériel est évidemment nécessaire, mais c’est aussi souvent un matériel lourd, fragile et potentiellement encombrant.

Pour moi, c’est ici que les décisions sont les plus critiques car impactant immédiatement le critère poids.

L’idée ici est de choisir le juste nécessaire ! Pas question d’emporter l’ensemble des objectifs que vous possédez.

C’est pourquoi, il est important de bien définir à l’avance le type de prise de vue que vous souhaitez réaliser.

Si vous ĂŞtes passionnĂ© de paysage ou passionnĂ© par les photos de portrait, vous n’emportez pas les mĂŞmes objectifs, ni les mĂŞmes accessoires.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Comment rĂ©aliser la mise au point en autoportrait

C’est donc à vous de faire ces choix.

Mieux vaut être le plus drastique possible au départ quitte à compléter après coup si finalement, il vous reste de la place.

De mon point de vue, il est bon de privilégier un seul objectif trans-standard qui couvre les focales classiques. Les focales grand-angles et des téléobjectifs sont souvent trop spécifiques pour le poids qu’ils engendrent.

Évidemment, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Si vous partez faire un safari photo, l’usage des téléobjectifs sera évidemment plus appropriés.

Dans le cas où vous aimeriez utiliser des flashes, privilégiez des flashes cobra qui sont justement conçus et adaptés pour cet usage.

Enfin, posez-vous bien la question d’emporter un pied photo ou non. Cet accessoire peut s’avĂ©rer très utile, voire essentiel, mais, il  est une rĂ©elle contrainte pour le transport. C’est Ă  vous de voir… Et d’assumer votre dĂ©cision…

Personnellement, mon matériel minimal est juste mon Nikon D5 avec mon objectif 24-70mm F/2.8.

Si j’ai la possibilité d’emporter plus de matériel, j’ajoute :

  • un flash cobra,
  • Mon 105mm Macro de Sigma,
  • Mon 70-200mm f/2.8 de Sigma
  • Mon doubleur de focale Sigma
  • 2 triggers CACUS V6 pour pouvoir dĂ©porter le dĂ©clenchement de mon flash.

Je les ai classés par ordre d’importance pour moi.

Le matériel technique

Abordons maintenant ce que j’appelle le matériel technique. Il s’agit de tous les autres accessoires qui vous sont indispensables mais pas directement liés à la prise de vue.

Par exemple, il y a les batteries supplémentaires, le chargeur de vos accumulateurs, les cartes mémoires de rechange, ou même l’ordinateur portable pour décharger / sauvegarder vos photos au fur et à mesure de votre séjour.

Il existe bon nombre de petits matériels qu’on utilise tous les jours sans vraiment s’en rendre compte, mais qui font intégralement partie de votre flux de production.

Comme nos flux de production sont très personnels et divers, je vous propose ici de partager avec vous les Ă©lĂ©ments que j’utilise personnellement :

  • une batterie d’avance EN-EL18,
  • le chargeur de batterie uniquement si je pars pour plusieurs jours,
  • mon smartphone pour avoir accès Ă  Internet. Essentiel pour trouver tout type d’information pour savoir oĂą trouver une prise de courant pour recharger par exemple ou connaĂ®tre les heures de levĂ©e et de coucher de soleil, les horaires de marĂ©e…
  • un sac quelconque pour emporter juste mon appareil de manière discrète sans attirer les convoitises,
  • mon sac photo renforcĂ© pour protĂ©ger le matĂ©riel quand j’ai la place de l’emporter,
  • une batterie USB pour charger mon smartphone et les câbles adĂ©quats.,
  • des piles pour mon flash cobra.
Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   5 conseils pour trouver le temps et la motivation de pratiquer la photo

Enfin, cette année avec mon nouveau véhicule Van aménagé, j’ai ajouté la station de charge autonome Ecoflow DELTA qui permet une réelle autonomie électrique pour plusieurs jours pour recharger les batteries de l’appareil photo, du flash, et de l’ordinateur éventuel.

Pour moi, ce qu’il faut retenir est de surtout bien définir votre objectif photographique et les besoins essentiels réels que vous avez. Franchement, ceci est loin d’être évident, et vous aurez certainement transporté de nombreuses fois du matériel qui se sera finalement révélé inutile. Mais au fur et à mesure, vous affinerez cette liste de matériel pour vos futurs déplacements.

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.