Evasion à la petite cuillère

Challenge Cuillère #30

Photo du jour

Evasion à la petite cuillère
Evasion à la petite cuillère

Explication du comment

“Evasion Ă  la petite cuillère”, voici la dernière image de mon challenge 30 jours / 30 photos / 1 cuillère ! Petit clin d’œil pour tourner cette page, la petite cuillère permet de libĂ©rer mon esprit symbolisĂ© par ces prisonniers en fuite.

Ce photo-montage est réalisé avec 7 photographies :

  • la photo du crĂ©pi,
  • la photo des briques,
  • la photo des jours gravĂ©s,
  • la photo des pierres au sol,
  • la photo de la cuillère,
  • le paysage de cactus,
  • la photo issue d’O Brothers (les prisonniers).

J’ai commencĂ© par crĂ©er le mur en superposant le crĂ©pi sur les briques. Avec l’outil “plume”, j’ai tracĂ© les sĂ©lections Ă  effacer pour faire le trou et les endroits oĂą voir les briques. Avec les effets des calques, j’ai ajoutĂ© les lueurs lumineuses pour crĂ©er l’entrĂ©e de la lumière dans l’obscuritĂ© de la cellule.

Pour bien montrer qu’il s’agisse d’une cellule, j’ai alors intĂ©grĂ© les gravures des jours dans le crĂ©pi Ă  l’aide du mode de fusion “linĂ©aire” appliquĂ© sur l’effet “passe-haut” de la photo des gravures.

Pour finir de poser la scène, j’ai ajoutĂ© les pierres au sol dont j’ai aussi ajustĂ© l’Ă©clairage avec diffĂ©rents calques.

A ce moment, j’ai pris la photo de ma cuillère que j’ai intĂ©grĂ©e en ajoutant des ombres portĂ©es sous elle.

En dessous de tous les calques, j’ai insĂ©rĂ© la photo du dĂ©cor sur laquelle j’ai ajustĂ© la luminositĂ© avec des calques “courbe”. Enfin, j’ai ajoutĂ© les prisonniers prĂ©alablement dĂ©tourĂ©s avec leurs ombres et leurs contrastes.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Challenge Cuillère #01

Pour donner rendu vieille photo, j’ai alors appliquĂ© des filtres de Nik Collection de Google.

 

Auto-critique

Après un mois de recherche crĂ©ative autour de ce mĂŞme sujet, j’arrive au bout de ce pĂ©riple. Quel bilan puis-je tirer de ce challenge ? Pour moi, il y a deux notions intĂ©ressantes que je retiens de cette expĂ©rience :

  • la crĂ©ativitĂ© est infinie.
  • le rythme et la durĂ©e limitĂ©e pour rĂ©aliser les images m’ont poussĂ© dans mes retranchements.

Pour se remettre dans le contexte, quand j’ai dĂ©cidĂ© de me fixer ce dĂ©fi, je n’avais clairement aucune idĂ©e de ce que ça donnerait au final. Pendant la première moitiĂ© du mois, il a Ă©tĂ© assez facile de trouver des idĂ©es. Elles arrivaient rapidement et surtout naturellement.

Mais au bout de 15 photos, il a fallu commencer Ă  se creuser un peu plus la tĂŞte et c’est Ă  partir de ce moment que le challenge est devenu plus intĂ©ressant. Les contraintes du temps de rĂ©alisation et du rythme de parution des articles m’ont imposĂ© de m’organiser pour rĂ©flĂ©chir et faire naĂ®tre de nouvelles visions.

Ce mot “vision” est pour moi l’une des clĂ©s de la crĂ©ativitĂ©. Pourquoi ?

Quand je reprends mes notes et mes schĂ©mas qui m’ont servi de support de rĂ©flexion, je me rend compte que les images produites sont celles dont j’avais Ă©tabli une vision claire dans mon esprit. Et ça, c’est essentiel, car le fait de chercher Ă  prĂ©visualiser le rĂ©sultat mentalement m’a obligĂ© Ă  rĂ©pondre aux questions complĂ©mentaires permettant de concrĂ©tiser l’image. Les questions Ă©taient du type :

  • Quelles scènes peuvent Ă©voquer mon idĂ©e ?
  • Dans quel dĂ©cor l’action peut-elle se dĂ©rouler ?
Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   4 astuces pour gĂ©rer les photos en contre-jour

Lors de la collecte des photos de base, d’autres questions se sont posĂ©es :

  • Quelles couleurs peuvent ĂŞtre utilisĂ©es ?
  • Quel angle de vue dois-je avoir ?
  • Dois-je utiliser un format portrait, paysage ou carrĂ© ?
  • Quels sont les Ă©lĂ©ments complĂ©mentaires Ă  ajouter pour assurer la bonne comprĂ©hension de mon message ?
  • Quels artifices visuels puis-je utiliser pour renforcer mon message et/ou donner une ambiance cohĂ©rente Ă  la scène ?

Finalement, suivre ce processus de questionnement et en y rĂ©pondant m’a permis petit Ă  petit de construire mes images finales.

 

En parallèle Ă  ça, il y a la contrainte de temps de rĂ©alisation. Pour le coup, cette contrainte a plutĂ´t eu des impactes nĂ©gatifs sur la rĂ©alisation des images. Car ce temps limitĂ© ne m’a pas forcĂ©ment permis de prendre le recul nĂ©cessaire pour maĂ®triser toutes les diffĂ©rentes techniques Ă  appliquer. De plus, dans le domaine du photomontage, les dĂ©tails sont peut-ĂŞtre ce qui est le plus important pour donner du rĂ©alisme. Si on oublie des ombres ou des reflets,  le rendu s’en trouve rapidement dĂ©gradĂ©. Il est donc bien nĂ©cessaire de prendre son temps Ă  cette Ă©tape. De plus, il m’est souvent arrivĂ© de ne voir les dĂ©fauts que quelques jours après. Donc un temps de maturation me semble nĂ©cessaire pour garantir une certaine qualitĂ©.

 

Bon, maintenant que j’ai partagĂ© mon vĂ©cu, Ă  vous de vous exprimer. Quels avis avez-vous sur cette dĂ©marche ? Etes-vous d’accord avec mon retour d’expĂ©rience ? Avez-vous vĂ©cu ce mĂŞme type de situation ?

Laissez-moi vos commentaires Ă  la suite de cet article et Ă  bientĂ´t pour la lecture du prochain article.

Auto-notation

Créativité
Satisfaction personnelle
Difficulté technique

 

Laissez moi votre avis

no valid data

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.