Illustration générale de la gestion de la colorimétrie d'un photomontage.

Venez découvrir les paramètres clés du photomontage

Définition

Un photomontage est la création d’une image dont l’aspect général ressemble à une photographie, mais qui est issue de l’assemblage de plusieurs autres images.

Les images sources peuvent être de 2 types :

  • des photographies,
  • des images de synthèse au rendu photo-réaliste.

Photomontage vs Photo

Le principal intérêt d’un photomontage par rapport à une prise de vue réelle est la possibilité d’ajouter des effets spéciaux de façon relativement facile. C’est à dire avec le minimum de ressources (argent, participant, décor, frais de déplacement…)

Il en découle donc naturellement que cette pratique permet d’accéder à un niveau de créativité sans limite pour illustrer la plus farfelue, étrange ou surprenante des images que nous pourrions imaginer dans nos esprits.

Règles du jeux

Pour bien réaliser un photomontage, il est nécessaire de reproduire de façon artificielle les phénomènes physiques qui entrent en jeu dans la vraie vie.

Pour vous aider à comprendre ceux-ci, je vous expose ci-dessous les différents aspects à prendre en compte pour bien assembler vos photos sources.

Les cohérences techniques

Comme nous l’avons vu dans la définition, le principe du photomontage est d’assembler plusieurs images différentes. Il est alors nécessaire de bien les sélectionner de manière à ce quelles soient au maximum cohérentes entre elles.

Nous allons donc voir, chacun des paramètres importants à prendre en compte lors de cette sélection afin de faciliter l’intégration des éléments initialement indépendants qui formeront l’image finale.

La lumière

Comme quasiment tout le monde sait, la photographie est réalisée à la base avec de la lumière. Il est donc absolument nécessaire que l’ensemble de la scène soit beignée dans la même lumière.

Il existe 7 paramètres définissant la lumière. Plus nous saurons reconnaître ceux-ci et plus facilement nous saurons faire notre sélection d’images.

De plus dans le cas où vous souhaitez réaliser les prises de vue spécifiques, il sera d’autant important d’apprendre à les maîtriser pour recréer les éclairages nécessaires.

Pour en apprendre plus sur ce sujet, je vous invite à lire l’article :

Lumière : Les 7 paramètres d’une source lumineuse

La perspective

L’un des paramètres important influant sur le rendu d’une photographie est la longueur focale. En effet, celle-ci, associée à la distance de prise de vue, modifie particulièrement la représentation de la perspective d’une scène.

En adaptant la distance boitier/sujet pour que le sujet reste visuellement de même taille, nous pouvons rapidement résumer l’effet ainsi :

  • courte focale = angle de vue très large = accentuation de la perspective
  • longue focale = angle de vue très étroit = perspective “écrasée” ou réduite
Effet de zooming pour illustrer la modification de la perspective en fonction de la longueur focale.
Effet de zooming pour illustrer la modification de la perspective en fonction de la longueur focale.

Une astuce pour faciliter la recherche de photo compatible et de rechercher cette information dans les données EXIF de vos photos.

La netteté

En fonction du réglage de l’ouverture du diaphragme de l’objectif, l’image produite présentera plus ou moins de flou de profondeur de champ.

Quand on réalise un assemblage, il est important que les différents éléments constituant l’image globale respecte ses niveaux de netteté. Ainsi, il sera nécessaire de flouter un personnage si d’aventure, on l’ajoutait dans un fond flou de par la profondeur de champ.

Pour mieux maîtriser cet aspect, je vous invite à lire l’article :

Ouverture du diaphragme, comment la régler

Les couleurs

Les couleurs d’une photo proviennent habituellement de la température de couleur des sources lumineuses éclairant la scène. Il est donc nécessaire de prendre en considération ce paramètre afin que le photomontage semble naturel.

Mon astuce pour ce faire est de neutraliser les balances de couleur de chaque image source afin que l’ensemble garde une homogénéité lors de l’assemble. C’est seulement une fois que le montage est terminé que j’applique les dominances de couleurs nécessaires à l’ambiance globale. De cette manière, la colorimétrie est bien uniforme pour la scène.

Illustration générale de la gestion de la colorimétrie d'un photomontage.
Illustration générale de la gestion de la colorimétrie d’un photomontage.

Les cohérences visuelles

Il faut savoir que dans la vraie vie, chaque objet agit sur ses voisins avec la lumière. Les phénomènes listés en suivants sont à recréer pour bien intégrer les éléments rajoutés.

Les types d’ombre

Il en existe deux grands types :

  • les ombres propres
  • les ombres portées

Les ombres propres correspondent aux ombres présentes directement sur l’objet, alors que les ombres portées sont celles projetées par l’objet sur un autre.

De manière générale, les ombres propres permettent de rendre le volume de l’objet et les ombres portées aident à intégrer l’objet dans son environnement.

Illustration des ombres propres sur divers objets.
Illustration des ombres propres sur divers objets.
Illustration des ombres portées de divers objets.
Illustration des ombres portées de divers objets.

Colorisation des ombres portées

Il est aussi important de prendre conscience que les ombres sont colorées. En effet, bien quelles soient sombres, elles revoient par réflexion la teinte de l’objet en question ainsi que la teinte de la source de lumière.

Illustration de la colorisation des ombres par la lumière indirecte.
Illustration de la colorisation des ombres par la lumière indirecte.

Colorisation des ombres portées par diffusion de la lumière

Si l’objet a un matériau translucide, la lumière qui passe à travers celui-ci, prend la même teinte. La conséquence et que l’ombre devient ainsi colorée.

Illustration de la colorisation des ombres par la diffusion de la lumière.
Illustration de la colorisation des ombres par la diffusion de la lumière.

Colorisation par la lumière indirecte

A l’opposée de l’ombre se trouvent les surfaces éclairées et lumineuses. Il faut savoir qu’une partie de la lumière qui éclaire ces surfaces, rebondissent pour éclairer des objets adjacents avec une petite modification. En effet, cette lumière, dite “indirecte”, se trouve alors teintée de la couleur de l’objet sur lequel la lumière a rebondi.

Pour recréer ce phénomène, s’il entre en jeu significativement dans votre scène, il faut teinter les ombres de façon adéquate.

Illustration de la colorisation des ombres par la lumière indirecte.
Illustration de la colorisation des ombres par la lumière indirecte.

Colorisation par les reflets

De façon extrême, quand la réflexion de la lumière est totale, il y a apparition de reflet. Ceci est particulièrement le cas pour certains matériaux bien lisses et polis. Il est donc important d’intégrer l’image reflétée là où il se doit.

Illustration de la colorisation des reflets.
Illustration de la colorisation des reflets.

La profondeur

Une photographie est une représentation en deux dimensions d’une scène en trois dimensions. Il est donc important de comprendre comment cette troisième dimension est mise en valeur dans une photo. Ainsi, vous serez alors capable de simuler ces phénomènes à bon escient.

Il existe 2 phénomènes principaux :

  • la perte de contraste avec la distance
  • la perte de saturation avec la distance

Ils sont particulièrement visibles en paysage où l’horizon s’estompe progressivement.

Physiquement, ce phénomène est dû aux particules présentent dans l’atmosphère et qui filtrent et diffusent les rayons lumineux. Un cas extrême est le brouillard.

Les outils disponibles

Retouche photo

  • Photoshop (la référence sur le marché payant)
  • Gimp (le petit frère gratuit)

Images de synthèse

Aide à la prise de vue

Matériel photo de base

  • appareil photo numérique
  • un pied photo
  • des éclarages déportés
  • des modeleurs de lumière
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire