Second point de vue permettant de mettre l'accent sur le paysage

Le pont du mois de mai

Photomontage du mois de mai : "Le pont du mois de mai"

En France, le mois de mai comporte de nombreux jours fĂ©riĂ©s . Lorsque ceux-ci se trouvent proche des week-end, il arrive frĂ©quemment que les gens posent un jour de congĂ© afin de rĂ©aliser un pont. Pour le photomontage de ce mois-ci, j’ai choisi de rĂ©aliser une illustration reprĂ©sentant cette pratique.

Explication du comment

J’ai rapidement fait le lien entre l’Ă©difice et la pause les jours de congĂ©. Cependant, je n’avais pas une idĂ©e claire de comment j’allais reprĂ©senter visuellement cette association d’idĂ©es.

Durant mes sĂ©ances d’auto-formation au logiciel Blender, j’avais notĂ©, dans un coin de ma mĂ©moire, qu’il existait un add-on permettant de facilement rĂ©aliser des cartographies en trois dimensions issues de Google Maps.

Afin de dĂ©clencher le processus crĂ©atif, j’ai commencĂ© Ă  rĂ©aliser plusieurs essais en ciblant diffĂ©rents viaducs remarquables de France. L’expĂ©rience m’a montrĂ© qu’ils Ă©taient nĂ©cessaires d’utiliser une superficie suffisamment grande afin d’obtenir une dĂ©finition du relief satisfaisante.

N’arrivant pas Ă  trouver dans le paysage français un Ă©difice rĂ©pondant Ă  cette contrainte, je suis allĂ© voir du cĂ´tĂ© des États-Unis avec notamment le Golden Gate.

L’utilisation de cette zone gĂ©ographique m’a prouvĂ© que ce concept de crĂ©ation Ă©tait possible. De plus, l’avantage d’utiliser un objet 3D me permettait de facilement intĂ©grer la reprĂ©sentation d’un calendrier dans la texture du sol.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   RĂŞve d’évasion

Afin de gagner du temps, j’ai recherchĂ© une modĂ©lisation du Golden Gate disponible directement sur internet.

Une fois la mise en place des Ă©lĂ©ments pour construire ma scène, j’ai travaillĂ© sur l’Ă©clairage de celle-ci afin que celui-ci soit cohĂ©rent avec les ombres prĂ©sentes sur les photographies satellites de Google Maps. Souhaitant donner une atmosphère agrĂ©able au regard, j’ai teintĂ© l’éclairage principal de la scène en jaune/orangĂ© afin d’Ă©voquer un coucher de soleil.

Pour finir, j’ai positionnĂ© le point de vue de la camĂ©ra suivant diffĂ©rentes positions enfin dĂ©finir celui qui Ă©tait le plus Ă©vocateur de la scène. A ce stade, j’avais rĂ©alisĂ© 2 images qui me convenait mais dont la lecture Ă©tait radicalement diffĂ©rente. La première permettait de mettre l’accent sur le calendrier alors que la seconde mettait l’accent sur le paysage.

Premier point de vue permettant de mettre d'accent sur le calendrier
Premier point de vue permettant de mettre d’accent sur le calendrier
Second point de vue permettant de mettre l'accent sur le paysage
Second point de vue permettant de mettre l’accent sur le paysage

Après réflexion, j’ai choisi de retenir la seconde version, car elle me semble plus subtile que la première.

Enfin, afin d’ajouter de l’intérêt à l’image, j’ai aussi ajouté deux bateaux dans la scène. Puis dans Photoshop, j’ai ajouté les sillages des vagues derrière eux.

Autocritique

Pour ce mois-ci, l’image produite est plus orientée 3D que photomontage. Cependant, il me semble important de ne pas se limiter dans les outils que nous pouvons utiliser pour produire des images.

L’important pour moi est d’être en mesure de transmettre des idées visuellement quelque soit les outils utilisés. C’est notamment l’avantage de savoir maitriser un maximum d’outils différents qui n’ont pour but que d’augmenter notre capacité créative.

Ce qui est à retenir est que l’apprentissage en continu fait partie intégrante du processus de créativité.

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 5
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.