Photographie évoquant le mariage par des détails.

Photographier : les 6 étapes pour construire sa photographie.

Pour un photographe photographier une scène est une manière de dire :

“Eh ! Regarde ça. Tu verras, comprendras et donc ressentiras les mêmes choses que moi !”.

Il est donc de la responsabilité du photographe de bien définir le message qu’il souhaite transmettre.

Pour atteindre ce but, il y a tout un processus à mettre en place, quand on débute. Mais il deviendra un ensemble d’automatismes au fur et à mesure de la pratique.

La règle d’or pour ne pas se perdre est :

“1 message = 1 photo !”

car la lisibilité de celle-ci doit être sans équivoque.

 

1. Ses émotions d’abord

Les émotions pour photographier
Fig. 1 – Les émotions : la base de la photographie

Quand on ressent une envie de communiquer, c’est parce que le sujet en question est important pour nous. Mais qui dit “important”, dit souvent que ce sujet nous déclenche une ou des émotions.

Il faut donc pour avoir un message fort, commencer par bien ressentir ses propres émotions car se sont elles qui vous guideront vers votre sujet.

L’exercice suivant peut être difficile à réaliser au départ mais avec l’entrainement, il deviendra instinctif. Il faut juste prendre l’habitude de se parler intérieurement en se forçant à nommer nos émotions. Ainsi vous vaincrez la peur de vos sentiments et vous les distinguerez plus facilement. Je rappelle, le faire en pensée est bien la meilleur façon de se rassurer car personne ne le saura. Vous serez juste avec vous même.

Maintenant que vous avez conscience de votre état d’esprit du moment, vous allez commencer à regarder différemment votre environnement.

 

2. Comprendre quels sont les éléments déclencheur de cette émotion

Votre état d’esprit étant clair pour vous, il est ainsi plus facile de vous concentrer dessus. En même temps, regardez autour de vous et notez quels sont les éléments de la scène qui renforcent votre émotion. L’important à ce moment est de comprendre les interactions entres les différents éléments de la scène.

Une personne tient peut-être un rôle particulier. Une autre interagit peut-être avec la première. La lumière met peut-être en évidence un élément clé de la scène.

Il faut chercher à répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est l’action importante ?
  • Qui est à l’origine de l’action ?
  • Pourquoi cette action ?
  • Pourquoi elle apparaît à ce moment ?
  • A qui profite cette action ?
  • Qui pâti de cette action ?
  • Quelle est l’ambiance de ce lieu ?
  • Cette action est-elle classique pour ce lieu ?
  • Qui a-t-il de surprenant ?
  • La lumière est-elle cohérente avec la scène ?

En quelque sorte, il faut dresser l’inventaire des éléments de la scène. Cela revient à rassembler la matière de votre photographie.

3. Identifier l’élément prédominant porteur de cette émotion (le sujet)

Vient le moment de votre première prise de décision : choisir ce fameux sujet !

Ce n’est pas forcément le premier élément remarqué qui est le bon. En effet, c’est bien l’analyse de la scène que nous avons réalisée précédemment qui nous guide pour choisir l’élément fort de notre ressenti. C’est ainsi qu’un détail peut largement mieux représenter l’émotion d’une scène toute entière.

L’important est de ne pas oublier que ce sujet n’est pas isolé dans la scène. Il est juste le meilleur faire-valoir de l’ensemble.

 

4. Identifier les éléments complémentaires au message

Il est donc nécessaire de choisir quel ensemble nous souhaitons prendre en compte. Il faut identifier dans l’inventaire de l’étape 2, seulement les éléments principaux et indispensables. Il y a un juste équilibre à trouver. Trop d’éléments apporteront de la confusion et pas assez d’éléments ne traduiront pas complètement votre message.

Ce sont les images les plus simples qui parlent le plus et qui sont les plus facilement lisibles.

Photographie évoquant le mariage par des détails.
Fig. 2 – Photographie évoquant le mariage par des détails.

5. identifier les éléments sans rapport avec le message

L’image doit être efficace. C’est pourquoi il n’y a pas de place pour le superflu. Tout ce qui n’apporte pas clairement au message doit être éliminé du cadre.

Si pour vous, un élément ne trouve pas sa place dans cette photo mais qui vous semble important, alors il faudra recommencer le processus à l’étape 3 en prenant une autre photographie. Le thème sera peut-être le même, mais le message sera plus ou moins différent.

 

6. Photographier : mise en valeur du sujet par les outils de la composition

Maintenant que nous savons ce que nous voulons faire, il s’agit de définir comment le faire.

Nous devons donc nous appuyer sur les nombreuses règles de la composition pour renforcer notre message. Par exemple,

  • si l’action est plutôt calme est lente, un cadre horizontal renforcera cette sensation,
  • Pour bien mettre en évidence le sujet principal de la photo, il peut être intéressant de la placer sur l’un des points forts de la règle des tiers,
  • Pour évoquer les relation entre le sujet et les éléments secondaires, il est éventuellement possible de placer des lignes de forces entre eux,

Puis, nous pouvons aussi utiliser les techniques de prise de vue pour évoquer d’autres caractéristiques. Par exemple,

 

Enfin, il faut aussi penser à la retouche photo. Car à la différence d’autrefois, ces actions sont désormais réalisées par le photographe lui-même et non plus par le tireur du laboratoire de développement. Ces actions peuvent être :

  • Rééquilibrer les contrastes,
  • Effacer des éléments éventuellement restant en recadrant,
  • Ajuster les couleurs,

 

7. Exercice

Maintenant, que vous connaissez cette méthode, c’est à vous de jouer !

Je vous invite à vous asseoir n’importe où, où il y a un peu d’animation. Appliquer la méthode en gardant votre appareil photo dans votre sac jusqu’à l’étape 5 .

Surtout prenez bien le temps pour votre réflexion. Ensuite, réalisez tous les essais possibles techniques pour répondre à votre message avec les éléments que vous avez choisis.

Le but ici, n’est pas de revenir avec des dizaines de photos différentes médiocres mais juste une  série de photo que vous aurez travaillées. De toutes celles-ci, vous ne choisirez que la meilleure qui sera VOTRE PHOTO !

N’hésitez pas à commenter, posez vos questions si un point n’est pas clair. Je serai ravi de vous répondre.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire