Illustration de la différence entre la tonalité et l'exposition

DiffĂ©rence entre tonalitĂ© et exposition d’une photo

Dans mon article prĂ©cĂ©dent Ă  propos de la crĂ©ativitĂ© par l’exposition, j’ai Ă©tĂ© repris sur des imprĂ©cisions et surtout par rapport Ă  la diffĂ©rence entre la tonalitĂ© et l’exposition d’une photo. Je profite donc de cet article pour corriger et complĂ©ter mon propos prĂ©cĂ©dent.

DĂ©finitions

L’exposition

L’exposition correspond Ă  la quantitĂ© totale de lumière reçue par la surface photosensible. Il en existe deux distinctes :

  • L’exposition Ă  la prise de vue,
  • l’exposition au dĂ©veloppement de la photo.

L’objectif Ă  atteindre lors de la première Ă©tape est de doser la quantitĂ© optimale de lumière nĂ©cessaire pour avoir la plage de tonalitĂ© la plus complète possible. Le fichier ainsi obtenu, permettra d’ĂŞtre travailler avec un maximum de souplesse sans risque de faire apparaĂ®t des imperfections tels que du bruit, des aplats de couleur… lors de la seconde Ă©tape.

La tonalité

La tonalitĂ© est l’aspect visuelle d’une image. Elle peut ĂŞtre :

  • Sombre (Lowkey),
  • Neutre
  • Claire (HighKey).
Illustration d'une série de prises de vues en lowkey
Illustration d’une sĂ©rie de prises de vues en lowkey

 

Illustration d'une série de prises de vues en highkey
Illustration d’une sĂ©rie de prises de vues en highkey

 

Distinction à faire entre exposition et tonalité

Comme nous venons de le voir ci-dessous, ces deux notions n’ont finalement rien Ă  voir entre elles.

La première concerne l’action technique permettant de garantir l’acquisition la plus qualitative en terme de nuance de luminositĂ© de la scène lors de la prise de vue.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Etre au pied du mur

La seconde, n’est que l’aspect visuel du rendu de celle-ci après dĂ©veloppement en terme de luminositĂ© dominante de l’image.

Quoiqu’il en soit, l’objectif de ces deux aspects est de garder la meilleure qualitĂ© de modelĂ© possible.

 

L’erreur Ă  ne pas commettre (comme moi)

Lors de mon mon article prĂ©cĂ©dent, j’insistais sur l’importance d’avoir au final une photo retranscrivant l’ambiance que l’on avait ressenti lors de la prise de vue.

Pour ceci, il est donc nĂ©cessaire de bien dĂ©finir la tonalitĂ© de l’image finale que l’on souhaite et non l’exposition comme j’ai pu l’Ă©crire, car c’est au dĂ©veloppement de la photo que ce choix se concrĂ©tise.

L’erreur de sous-exposer ou de sur-exposer une image engendre automatiquement et irrĂ©mĂ©diablement une dĂ©tĂ©rioration de la qualitĂ© de celle-ci sans capacitĂ© ultĂ©rieure de la corriger.

Par contre, une photo correctement exposĂ©e, c’est Ă  dire contenant l’intĂ©gralitĂ© des informations dans les tons sombres comme dans les tons clairs, permettra de subir avec un minimum de dĂ©gradation le post-traitement pour rendre l’ambiance souhaitĂ©e.

 

Illustration des dégradations

Apparition du bruit numérique suite à la remontée des bases lumières

Illustration de l'apparition du bruit numérique dans les ombres rehaussées.
Illustration de l’apparition du bruit numĂ©rique dans les ombres rehaussĂ©es.

Apparition des aplats de couleurs

Illustration de l'apparition des aplats de couleur dans les hautes lumières récupérées.
Illustration de l’apparition des aplats de couleur dans les hautes lumières rĂ©cupĂ©rĂ©es.

 

Ce que je retiens de cette expérience

Il n’est jamais agrĂ©able de se faire reprendre par qui que ce soit. Mais ce n’est qu’un mauvais moment nĂ©cessaire Ă  passer pour profiter d’une suite plus positive et Ă©panouissante.

Ne pas rester campĂ© sur ses positions et accepter d’accueillir le dialogue permet d’apprendre de ses erreurs et ainsi progresser. Dans ce type de situation, il est nĂ©cessaire d’ĂŞtre en prĂ©sence de deux Ă©tats d’esprits constructifs. Je tiens donc Ă  particulièrement remercier Julien Colant pour avoir fait preuve d’altruisme Ă  mon Ă©gard en prenant le temps de dĂ©velopper son propos initial.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Comment photographier les bonnes couleurs de vos sujets

Je considère avoir progresser dans mon savoir photographique. C’est pourquoi j’en profite pour ‘m’auto-fĂ©liciter” d’avoir Ă©tĂ© capable de me remettre en question le moment venu.

Je vous invite donc Ă  faire de mĂŞme si l’occasion se prĂ©sente Ă  vous. Il est clair que ce n’est pas facile Ă  faire, mais c’est le bon prix Ă  payer pour grandir dans nos passions.

L’expression “se dĂ©passer” prend tout son sens ici.

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 9
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.