Libérez votre créativité de Julia Cameron

DĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ© nĂ©cessite d’apprĂ©hender des mĂ©thodes pratiquĂ©es par certains et qui ont fait leurs preuves. C’est le cas avec Julia Cameron qui partage son savoir-faire dans son livre “LibĂ©rez votre crĂ©ativitĂ©”.

Bonjour, je suis Vincent Bouvais du blog initiation-photo.com

Avant de commencer, je tiens Ă  vous souhaiter une très bonne annĂ©e 2021 remplie de joie et d’Ă©panouissement dans tous vos projets personnels et professionnels ainsi qu’une santĂ© infaillible !

Aujourd’hui je vais vous parler du livre “LibĂ©rez votre crĂ©ativité” de Julia Cameron

Quel est ce livre ?

Ce livre est une rĂ©fĂ©rence dans le milieu de la crĂ©ativitĂ©. Écrit par une auteure Ă©crivaine amĂ©ricaine, elle prĂ©sente dans ce livre une mĂ©thode pour “LibĂ©rer” sa crĂ©ativitĂ©.

Son principe repose sur un ensemble d’exercices Ă  rĂ©aliser quotidiennement sur une pĂ©riode de 12 semaines. Le but est de mieux vous retrouver en Ă©coutant votre petite voix intĂ©rieure sans la censurer et ainsi apprendre Ă  mieux vous connaĂ®tre.

Deux exercices forts sont la base de sa mĂ©thode. C’est que je vous propose de voir ensemble, avec mon point de vue adaptĂ© Ă  la photographie.

Les pages du matin

Le premier exercice important est ce que Julia appelle les pages du matin.

Pendant les 12 semaines suggĂ©rĂ©es, elle explique qu’il faut prendre quotidiennement 45 minutes de son temps le matin pour Ă©crire ses pensĂ©es sur 3 pages.

Ici, ce qu’on appelle, “pensĂ©es”, c’est tout ce qu’il nous passe par la tĂŞte. Au point que si nous pensons que nous ne savons pas quoi Ă©crire, il faut Ă©crire : “je ne sais pas quoi Ă©crire”. L’idĂ©e est d’Ă©vacuer toutes les pensĂ©es encombrantes de notre cerveau pour qu’ensuite Ă©mergent les idĂ©es crĂ©atives.

Par consĂ©quent, ne cherchez pas la cohĂ©rence de vos propos. De toute manière, ce que vous Ă©crivez n’a pas vocation Ă  ĂŞtre relu, car c’est la garantie pour vous libĂ©rer de votre autocensure.

Elle explique que la rĂ©currence rĂ©gulière de cette pratique permet de briser vos barrières pour atteindre ce que votre “petite voix” a Ă  vous dire. C’est-Ă -dire, vos inspirations profondes et vos idĂ©es crĂ©atives.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   5 conseils pour la photo de lĂ©vitation

Il est important de ne pas rĂ©aliser ce travail le soir afin d’éviter de “polluer” votre cerveau de tout ce qu’il s’est passĂ© le long de la journĂ©e. De plus, faire ceci le matin permet de profiter de toutes les associations prolifiques que votre cerveau Ă  pu tisser durant la nuit.

Un temps minimal de 45 minutes est prĂ©conisĂ© pour se laisser le temps de vous plonger dans l’Ă©tat d’esprit adĂ©quat, car les messages importants arrivent que dans le dernier quart d’heure.

Cependant, le point important que Julia souligne, est de ne pas chercher Ă  produire quelque chose de parfait. La forme n’a aucune importance, l’orthographe non plus, la qualitĂ© sonore pas plus… L’unique but Ă  atteindre, est d’accĂ©der au contenu du message que votre “petite voix” a Ă  vous dire. LibĂ©rez-vous donc de toute contrainte technique.

Voici ma vision de cet exercice. Je vous rappelle que Julia est Ă©crivaine et par consĂ©quent, son moyen privilĂ©giĂ© d’expression est donc l’Ă©criture. Ce n’est peut-ĂŞtre pas le cas pour tout le monde. C’est la raison pour laquelle, je pense qu’il est nĂ©cessaire d’utiliser le mode d’expression qui vous est le plus naturel. Au lieu d’Ă©crire, vous pouvez peut-ĂŞtre :

  • vous enregistrer oralement sur votre tĂ©lĂ©phone Ă  l’aide de la fonction dictaphone de celui-ci
  • ou vous balader en vous plongeant dans vos pensĂ©es pour vous parler Ă  vous-mĂŞme dans votre tĂŞte. Pensez dans ce cas, Ă  quand mĂŞme prendre des notes pour garder la trace des Ă©lĂ©ments pertinents

Le rendez-vous avec l’artiste

Ici, l’exercice est de, quoi qu’il arrive, planifier au moins un rendez-vous d’une heure et demie avec vous-mĂŞme, et uniquement vous-mĂŞme, pour crĂ©er, pratiquer et nourrir votre art.

Ca peut ĂŞtre :

  • pratiquer son art
  • visiter un musĂ©e
  • se balader dans des magasins en lien avec votre art…

Les règles sont strictes et sont les suivantes :

  • Ritualiser ce rendez-vous au moins une fois par semaine,
  • accordez-vous suffisamment de temps et Ă  minima 1h30,
  • organisez-vous pour ne pas ĂŞtre dĂ©rangĂ© durant toute cette durĂ©e :
  • tĂ©lĂ©phone sur le mode avion,
  • passez des consignes Ă  votre entourage, conjoints, enfants… pour qu’ils vous laissent tranquille
  • Consacrez ce temps Ă  vous-mĂŞme. Il est interdit de le partager avec qui que ce soit d’autre…

Le principe repose sur le fait de vous accorder un moment d’intimitĂ© avec vous-mĂŞme pour vous occuper de l’enfant qui est en vous.

Quelle est ma vision de ces conseils ?

Ce que je retiens est l’importance de vous organiser pour consacrer du temps Ă  votre pratique ! 

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Challenge Cuillère #10

La solution que j’ai personnellement mise en place est l’utilisation de Google agenda. J’y ai clairement noté, et de manière répétée hebdomadairement, les moments à consacrer à la photographie et notamment à mon travail pour le blog.

Là où je passais une semaine pour créer un article, j’ai réussi à optimiser ce temps pour ne consacrer que 3 jours maintenant. En plus du gain de temps, j’ai aussi grandement gagné en sérénité.

Donc plus vous saurez vous organiser et respecterez vos planifications, et plus vous réussirez à pratiquer votre passion sans impacter votre vie quotidienne de façon hasardeuse.

Le second point fort que je distingue, est l’expression : “C’est en forgeant, qu’on devient forgeron”.

La pratique régulière de votre passion va naturellement vous faire progresser dans celle-ci. Indépendamment des difficultés que vous allez rencontrer, c’est le temps que vous passerez à pratiquer qui apportera les résultats. En fonction des personnes, la progression sera plus ou moins rapide, mais quoi qu’il arrive, il y aura toujours une progression !

Maintenant, c’est à vous de mettre en pratique ces conseils. Même si vous êtes sceptique à ceux-ci, je vous invite à juste tester durant une courte période. Par exemple 1 ou 2 semaines. Puis, faites le bilan de ce que ça vous aura apporté. En fonction des résultats constatés, vous pourrez choisir en toute connaissance de cause, si vous souhaitez continuer, ou abandonner.

Partagez en commentaire ci-dessous :

  • le rĂ©sultat de votre essai,
  • les bienfaits et les difficultĂ©s rencontrĂ©s
  • vos conseils pour la mise en pratique.

Ainsi, vos retours pourront aussi aider les lecteurs du blog.

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 6
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.