Le Focus du Jour – La vitesse synchro flash

La vitesse synchro flash peut paraitre un paramètre anodin pour de nombreux photographes qui n’utilisent pas rĂ©gulièrement des flashes. Cependant, dès qu’on les utilise en lumière ambiante, ce paramètre peut devenir un rĂ©el casse-tĂŞte pour gĂ©rer les situations.

Fiche PDF : Flash stroboscopique

Téléchargez la

Fiche PDF ! 

C’est quoi la vitesse synchro flash

  • Comme je l’ai dĂ©jĂ  dĂ©crit dans la fiche PDF du Focus du Jour concernant le fonctionnement des appareils photo, l’obturateur des boitiers reflex fonctionne avec 2 rideaux.
  • Leurs dĂ©placements Ă©tant mĂ©caniques, quand il est nĂ©cessaire d’exposer la photo avec une durĂ©e très courte (<1/250s) les 2 rideaux ne se dĂ©placent plus l’un après l’autres, mais se dĂ©placent en mĂŞme temps.
  • Dans ce cas, lors de l’émission du flash de lumière, seule la portion du capteur dĂ©couverte Ă  ce moment est exposĂ©e correctement.
  • La vitesse synchro-flash est donc cette valeur limite de 1/250 Ă  ce jour

En quoi cette limite pose problème ?

  • Quand l’ensemble de l’éclairage de la scène est rĂ©alisĂ© exclusivement avec des flashes en studio, il n’y a aucun problème, puisque le rĂ©glage de l’exposition se fait principalement par l’ouverture et la puissance ces flashes.
  • Cependant, quand on utiliser le flash en plein jour avec la lumière naturelle, lĂ , c’est plus compliquĂ©.
  • En gros, l’ouverture du diaphragme permette d’influer l’éclairage de la lumière naturelle et l’éclairage de la lumière des flashes
  • Alors que la vitesse va influer uniquement sur la lumière naturelle
  • Dans ce cas, si l’on souhaite attĂ©nuer fortement la lumière naturelle sans impacter la lumière des flashs, il faut augmenter la vitesse ! Mais lĂ , on est limitĂ© Ă  1/250 !! Le plafond est très bas !
Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   NAS ou November Armistice Story

Comment solution ce problème ?

  • Utiliser non plus des flashes, mais des lumières continues. Malheureusement, ce type d’éclairage est très onĂ©reux. Ce sont ceux utilisĂ©s pour le cinĂ©ma.
  • Alors les fabricants de flash ont inventĂ© les mode FP (Nikon) ou HSS (Canon).
  • Avec ce mode, le flash produit non plus 1 seul flash, mais une succession de flashes durant toute la durĂ©e d’exposition. Le problème, est que la puissance disponible du flash s’en trouve très amoindri.
  • Enfin, il est possible de monter un filtre ND (gris neutre) pour baisser le niveau global de luminositĂ© entrant dans l’objectif, mais dans ce cas, il faut des flashes très puissant pour compenser l’écart.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur:

J’y partage des infos presque tous les jours!

N’hĂ©sitez pas Ă  partager sur Pinterest en utilisant l’image ci-dessous :

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 4
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.