En avril, ne te dĂ©couvre pas d’un fil

Avec le challenge du mois de mars, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© publier mon photomontage avec juste un jour de retard pour profiter de ce cĂ©lĂšbre 1er avril ! L’idĂ©e est ici d’illustrer le dicton bien connu “En avril, ne te dĂ©couvre pas d’un fil !”. En mĂ©langeant les deux concepts, j’ai imaginĂ© ce photomontage


Cliquez sir l’image pour l’agrandir

Explication du comment

Comme vous le voyez, il m’a fallu rĂ©cupĂ©rer des images de base assez particuliĂšres. Évidemment, je n’avais pas ces images dans ma propre banque d’image. C’est pourquoi, j’ai recherchĂ© des images libres de droits Ă  diffĂ©rents endroits sur internet.

J’ai donc trouvĂ© :

  • Une image du fond marin
  • Une image du hareng
  • Un portrait d’une femme qui portait un pull rouge bordeaux avec ses manches bien apparentes
  • Un hameçon de pĂȘche
  • Une photographie de plancton

Par contre, j’ai dĂ» me dĂ©brouiller par moi-mĂȘme pour :

  • Faire une photographie d’un fil de laine
  • Reproduire un bouchon de pĂȘche en 3 dimensions dans Blender pour m’assurer de l’avoir sous le bon angle
  • Et j’ai rĂ©alisĂ© le fil de pĂȘche avec l’outil plume de Photoshop.

Etape 1 – Le poisson

J’ai commencĂ© par le dĂ©tourage du hareng en prenant garde d’avoir de la transparence dans les nageoirs du dessous.

Puis, je lui ai ajoutĂ© le pullover. Pour ce faire, j’ai dĂ©tourĂ© rapidement une des manches de la photo de portrait puis j’ai crĂ©Ă© un brush Photoshop pour faire les petits fils du pourtour du pull que j’ai utilisĂ© pour finaliser le masque de dĂ©tourage.

Enfin, Ă  l’aide de l’outil transformation manuelle, j’ai dĂ©formĂ© le pull pour le faire Ă©pouser la forme globale du poisson.

Pour correctement lier le pull et le poisson, j’ai ajoutĂ© une ombre de contact au niveau du cou.

Etape 2 – le fil de laine

Je me suis occupé de réaliser le fil de laine qui provient du pull qui se détricote.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   J'ai trouvĂ© une technique de sĂ©paration de frĂ©quence plus juste en 8 bits !

J’ai donc prise ma propre photo d’une bonne longueur de fil de laine que j’ai dĂ©tourĂ© rapidement en jouant avec les couches de couleur primaire.

Enfin, je l’ai courbĂ© en utilisant outil dĂ©formation de la marionnette.

Je l’ai placĂ© correctement au niveau de la partie basse du pull

Comme ma laine n’avait pas la mĂȘme couleur, j’ai utilisĂ© un calque saturation contraste pour lui donner la mĂȘme couleur que le pull. Enfin, j’ai peaufinĂ© le rĂ©glage avec un calque courbe.

Etape 3 – la ligne de pĂȘche

Ici, j’ai rĂ©alisĂ© le fil et l’hameçon de pĂȘche. J’ai donc encore une fois dĂ©tourĂ© un hameçon et j’ai utilisĂ© l’outil plume pour rĂ©aliser le parcours du fil de nylon attachant l’hameçon.

A partir du tracĂ© Ă  la plume, j’ai crĂ©Ă© sur un calque une fine ligne blanche dont j’ai ajustĂ© l’opacitĂ© globalement et localement pour le rendre plus discret.

Concernant l’attache avec l’hameçon, j’ai fait quelques petites lignes autour de la branche principale pour faire comme si le fil Ă©tait enroulĂ© autour.

Etape 4 – le bouchon de pĂȘche

Pour le bouchon de pĂȘche, comme je ne sais pas encore exactement oĂč j’allais le positionner, j’ai fait le choix de le modĂ©liser totalement en 3D.

Je suis donc passé dans Blender pour le réaliser.

Dans le but d’avoir un rĂ©fĂ©rentiel visuel, j’ai exportĂ© un aperçu de la scĂšne que j’ai chargĂ© en fond de la camĂ©ra.

Ensuite, je me suis inspirĂ© d’une photographie d’un bouchon rĂ©el pour produire le modĂšle 3D et les matĂ©riaux.

Enfin, j’ai positionnĂ© le bouchon Ă  la bonne taille et au bon endroit avant de lancer le calcul du rendu que j’ai sauvegardĂ© au format PNG pour profiter de la couche ALPHA pour la transparence.

De retour dans Photoshop, j’ai crĂ©Ă© un masque de fusion pour sĂ©parer la partie sous l’eau de celle sur l’eau. J’ai ajustĂ© les contrats et les couleurs pour que ça fonctionne bien pour chacune de ces deux parties.

Etape 5 – Les rayons de lumiĂšre

La technique est classique. Il suffit de crĂ©er un calque dĂ©gradĂ© avec l’option radial. Choisir un dĂ©gradĂ© bruitĂ© en niveaux de gris. AprĂšs on ajuste les rayons avec le rĂ©glage des niveaux dans le but d’augmenter les contrastes. Enfin, on passe ce calque en mode de fusion “superposition”.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Photo de mariage : le planning du photographe

Etape 6 – RĂ©glage globaux dans CameraRaw

Dans tous les photomontages, il est toujours utile de finir par des réglages globaux qui permettent de mieux fondre tous les calques ensemble.

J’ai rĂ©alisĂ© ceci avec le module CameraRAW de Photoshop. J’ai ainsi Ă©quilibrĂ© les contrastes, augmenter les textures et donnĂ© une dominante de couleur Ă  l’ensemble.

Comme l’image me semblait trop claire et pas assez dramatique, j’ai ajoutĂ© un calque courbe en mode de fusion produit pour redonner plus de corps Ă  l’ensemble.

Autocritique

Voici le moment venu de faire le point sur ce que je pense de ce photomontage.

Je pense que la scĂšne aurait pu prendre plus de prĂ©sence en utilisant une focale grand-angle. Ça aurait Ă©tĂ© possible du moment que je puisse rĂ©aliser moi-mĂȘme l’ensemble des photos. Mais lĂ , pas le temps et pas accĂšs Ă  une plage paradisiaque non plus
 pfff. C’est quand mĂȘme dommage ça
 😉

Sinon, j’aime bien le rendu et le traitement global de l’image. Le contraste correspond bien Ă  mon idĂ©e de dĂ©part et je trouve que l’illustration du dicton est plutĂŽt bien comprĂ©hensible dans cette illustration. Qu’en pensez-vous ?

A vous de jouer, et n’hĂ©sitez pas Ă  m’envoyer vos rĂ©alisations.

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.