En avril, ne te dĂ©couvre pas d’un fil

Échangez avec vos amis à propos de cet article, partagez-leur ! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

Avec le challenge du mois de mars, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© publier mon photomontage avec juste un jour de retard pour profiter de ce cĂ©lĂšbre 1er avril ! L’idĂ©e est ici d’illustrer le dicton bien connu “En avril, ne te dĂ©couvre pas d’un fil !”. En mĂ©langeant les deux concepts, j’ai imaginĂ© ce photomontage


Cliquez sir l’image pour l’agrandir

Explication du comment

Comme vous le voyez, il m’a fallu rĂ©cupĂ©rer des images de base assez particuliĂšres. Évidemment, je n’avais pas ces images dans ma propre banque d’image. C’est pourquoi, j’ai recherchĂ© des images libres de droits Ă  diffĂ©rents endroits sur internet.

J’ai donc trouvĂ© :

  • Une image du fond marin
  • Une image du hareng
  • Un portrait d’une femme qui portait un pull rouge bordeaux avec ses manches bien apparentes
  • Un hameçon de pĂȘche
  • Une photographie de plancton

Par contre, j’ai dĂ» me dĂ©brouiller par moi-mĂȘme pour :

  • Faire une photographie d’un fil de laine
  • Reproduire un bouchon de pĂȘche en 3 dimensions dans Blender pour m’assurer de l’avoir sous le bon angle
  • Et j’ai rĂ©alisĂ© le fil de pĂȘche avec l’outil plume de Photoshop.

Etape 1 – Le poisson

J’ai commencĂ© par le dĂ©tourage du hareng en prenant garde d’avoir de la transparence dans les nageoirs du dessous.

Puis, je lui ai ajoutĂ© le pullover. Pour ce faire, j’ai dĂ©tourĂ© rapidement une des manches de la photo de portrait puis j’ai crĂ©Ă© un brush Photoshop pour faire les petits fils du pourtour du pull que j’ai utilisĂ© pour finaliser le masque de dĂ©tourage.

Enfin, Ă  l’aide de l’outil transformation manuelle, j’ai dĂ©formĂ© le pull pour le faire Ă©pouser la forme globale du poisson.

Pour correctement lier le pull et le poisson, j’ai ajoutĂ© une ombre de contact au niveau du cou.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Le systĂšme de dĂ©clenchement des flashes NIKON SU-4

Etape 2 – le fil de laine

Je me suis occupé de réaliser le fil de laine qui provient du pull qui se détricote.

J’ai donc prise ma propre photo d’une bonne longueur de fil de laine que j’ai dĂ©tourĂ© rapidement en jouant avec les couches de couleur primaire.

Enfin, je l’ai courbĂ© en utilisant outil dĂ©formation de la marionnette.

Je l’ai placĂ© correctement au niveau de la partie basse du pull

Comme ma laine n’avait pas la mĂȘme couleur, j’ai utilisĂ© un calque saturation contraste pour lui donner la mĂȘme couleur que le pull. Enfin, j’ai peaufinĂ© le rĂ©glage avec un calque courbe.

Etape 3 – la ligne de pĂȘche

Ici, j’ai rĂ©alisĂ© le fil et l’hameçon de pĂȘche. J’ai donc encore une fois dĂ©tourĂ© un hameçon et j’ai utilisĂ© l’outil plume pour rĂ©aliser le parcours du fil de nylon attachant l’hameçon.

A partir du tracĂ© Ă  la plume, j’ai crĂ©Ă© sur un calque une fine ligne blanche dont j’ai ajustĂ© l’opacitĂ© globalement et localement pour le rendre plus discret.

Concernant l’attache avec l’hameçon, j’ai fait quelques petites lignes autour de la branche principale pour faire comme si le fil Ă©tait enroulĂ© autour.

Etape 4 – le bouchon de pĂȘche

Pour le bouchon de pĂȘche, comme je ne sais pas encore exactement oĂč j’allais le positionner, j’ai fait le choix de le modĂ©liser totalement en 3D.

Je suis donc passé dans Blender pour le réaliser.

Dans le but d’avoir un rĂ©fĂ©rentiel visuel, j’ai exportĂ© un aperçu de la scĂšne que j’ai chargĂ© en fond de la camĂ©ra.

Ensuite, je me suis inspirĂ© d’une photographie d’un bouchon rĂ©el pour produire le modĂšle 3D et les matĂ©riaux.

Enfin, j’ai positionnĂ© le bouchon Ă  la bonne taille et au bon endroit avant de lancer le calcul du rendu que j’ai sauvegardĂ© au format PNG pour profiter de la couche ALPHA pour la transparence.

De retour dans Photoshop, j’ai crĂ©Ă© un masque de fusion pour sĂ©parer la partie sous l’eau de celle sur l’eau. J’ai ajustĂ© les contrats et les couleurs pour que ça fonctionne bien pour chacune de ces deux parties.

Les personnes qui on lu cet article ont aussi lu :   Monstre du placard d'Halloween

Etape 5 – Les rayons de lumiĂšre

La technique est classique. Il suffit de crĂ©er un calque dĂ©gradĂ© avec l’option radial. Choisir un dĂ©gradĂ© bruitĂ© en niveaux de gris. AprĂšs on ajuste les rayons avec le rĂ©glage des niveaux dans le but d’augmenter les contrastes. Enfin, on passe ce calque en mode de fusion “superposition”.

Etape 6 – RĂ©glage globaux dans CameraRaw

Dans tous les photomontages, il est toujours utile de finir par des réglages globaux qui permettent de mieux fondre tous les calques ensemble.

J’ai rĂ©alisĂ© ceci avec le module CameraRAW de Photoshop. J’ai ainsi Ă©quilibrĂ© les contrastes, augmenter les textures et donnĂ© une dominante de couleur Ă  l’ensemble.

Comme l’image me semblait trop claire et pas assez dramatique, j’ai ajoutĂ© un calque courbe en mode de fusion produit pour redonner plus de corps Ă  l’ensemble.

Autocritique

Voici le moment venu de faire le point sur ce que je pense de ce photomontage.

Je pense que la scĂšne aurait pu prendre plus de prĂ©sence en utilisant une focale grand-angle. Ça aurait Ă©tĂ© possible du moment que je puisse rĂ©aliser moi-mĂȘme l’ensemble des photos. Mais lĂ , pas le temps et pas accĂšs Ă  une plage paradisiaque non plus
 pfff. C’est quand mĂȘme dommage ça
 😉

Sinon, j’aime bien le rendu et le traitement global de l’image. Le contraste correspond bien Ă  mon idĂ©e de dĂ©part et je trouve que l’illustration du dicton est plutĂŽt bien comprĂ©hensible dans cette illustration. Qu’en pensez-vous ?

A vous de jouer, et n’hĂ©sitez pas Ă  m’envoyer vos rĂ©alisations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.